Chemsex: étude exploratoire

Entre 2019 et 2020, Alias a mené une enquête exploratoire sur le Chemsex dans le milieu de la prostitution HsH et trans*, à Bruxelles et au-delà.

 

Contexte

 

L’enquête a été réalisée en 2019 afin d’améliorer les connaissances de l’équipe d’Alias sur les réalités et enjeux du chemsex (usage de produits psychoactifs en contexte sexuel) parmi les travailleurs/travailleuses du sexe HSH et trans* à Bruxelles. Le focus a été mis sur les produits et modes de consommation, la fréquence de la pratique, les formes de paiement, les implications sur la vie des travailleurs du sexe et leurs besoins en rapport avec le chemsex.

 

 

Comment ?et avec qui ?

 

Un questionnaire en 4 langues (français, néerlandais, anglais, espagnol) a été diffusé durant 9 mois via les sites d’escorting investis par Alias, parmi le public d’Alias concerné, les réseaux sociaux (groupes Facebook spécifiques), les partenaires d’Alias notamment le réseau BNMTP (Belgian Network Male and Transgender Prostitution), les listes de diffusion des différentes organisations nationales, européennes et internationales dédiées aux travailleurs/travailleuses du sexe. 118 personnes ont été contactées de manière proactive en ligne via des sites d’escorting, parmis lesquelles 52 répondants âgés de 18 à 60 ans (moyenne 34 ans) ont répondu au questionnaire.

 

 

Concrètement

 

Les résultats ont permis de créer une rubrique spécifique et entièrement nouvelle sur le site internet www.chemsex.be (en partenariat avec l’Observatoire du sida et des sexualités, Ex Aequo et le réseau associatif chemsex bruxellois)

 

Avec le soutien de la Cocof - Comission Communautaire Française

GDPR / LEGAL © SIGNÉLAZER