La promotion de la santé

Qu’est-ce que c’est ?

Pour beaucoup, être en bonne santé signifie ne pas être malade. Or, être en bonne santé, c’est beaucoup plus que cela.  Être en bonne santé c’est se sentir bien dans son corps, dans sa tête et dans les rapports avec les autres. Ceci exige, d’une part, la satisfaction des besoins fondamentaux des femmes et des hommes, qui devraient qualitativement être les mêmes pour tous les êtres humains et d’autre part, une adaptation sans cesse remise en question de l’être humain à son environnement en perpétuelle mutation.

 

La Charte d’Ottawa a défini en 1986 la promotion de la santé comme un processus qui permet aux populations de se donner les moyens d’assurer un meilleur contrôle sur leur santé et de l’améliorer… 

En effet la santé n’est pas que l’affaire des experts, elle est celle de chaque individu et de chaque communauté.

Faire de la promotion de la santé, ce n’est pas simplement recommander des modes de vie et des comportements individuels favorisant la bonne santé. C’est aussi intervenir sur les facteurs politiques, économiques, sociaux, culturels, environnementaux et biologiques de la santé.

La promotion de la santé veut offrir à tou·te·s les moyens d’améliorer leur santé via un engagement  solidaire et communautaire sur les facteurs qui la déterminent. 

Concrètement, les acteurs de promotion de la santé organisent des actions et des projets qui agissent sur les facteurs qui peuvent améliorer la santé : les déterminants de la santé.


L’objectif 

Renforcer les capacités des communautés et des populations à établir des priorités et des actions qui peuvent améliorer leur environnement et leurs conditions de vie.

Les facteurs qui influencent la santé

Source : Cantoreggi’N., Simos’J. 2010 CDC 1993 Environnemental Health & Sustainable Development, Université de Genève

0 %

Le système de soins

0 %

L’environnement

0 %

La biologie

0 %

Les modes de vie

Les déterminants de la santé

Les déterminants de la santé peuvent être définis comme les conditions sociales, économiques et culturelles qui influencent la santé des populations

Emploi
Revenus
Logement
Éducation
Transports
Environnement
Aménagement urbain
Âge
Genre
Relations sociales
Et bien plus...

Les inégalités sociales de santé

Les inégalités sociales de santé sont des différences d’état de santé importantes et évitables entre des personnes appartenant à des groupes sociaux différents. Elles concernent toute la population selon un gradient social qui augmente régulièrement des catégories les plus favorisées aux catégories les plus défavorisées.

Bruxelles se caractérise par une dualisation socio-économique qui recoupe largement une dualisation géographique selon les communes voire les quartiers. Ces disparités entre groupes sociaux et entre territoires se traduisent en inégalités en matière de santé (mortalité, morbidité, prévalence, styles de vie) 

 

Lutter contre les inégalités sociales de santé c’est

  • Agir sur la cause des causes.

  • Prendre en compte le fait que les inégalités entretiennent des relations entre elles.

  • Agir sur l’ensemble du gradient social en rendant les actions proportionnelles au désavantage social.

  • Agir dès la naissance et sur l’ensemble du cycle de vie des populations.

  • Lutter contre les facteurs de discrimination et de stigmatisation.

  • Renforcer l’équité en santé dans tous les secteurs de l’action publique.

  • Évaluer les politiques, programmes et actions.

Les stratégies

  • Renforcer les compétences psycho-sociales des personnes.

  • Impliquer la population de manière active.

  • L’approche communautaire de la santé permet d’amener les communautés à définir elles-mêmes les priorités, à prendre elles-mêmes des décisions et à agir elles-mêmes pour la santé.

  • Favoriser la participation de tous les acteurs concernés. Les partenariats, l’intersectorialité, le travail en réseau et les stratégies concertées caractérisent les actions du secteur.

  • Développer les compétences et le pouvoir d’agir des personnes et des communautés.

  • Soutenir la création d’environnements sociaux, culturels, économiques, matériels, physiques favorables à la santé.

  • Privilégier une approche par les milieux de vie et non par une approche individuelle des problèmes.

  • Inscrire les ressources de la santé dans un continuum: prévention, soin, accompagnement, réduction des risques.

  • Accorder une attention particulière aux inégalités de santé basées sur le genre.

  • Réorienter les services des communautés vers les besoins des personnes et des communautés.

Les champs d’action

  • Inégalités de santé basées sur le genre
  • Santé mentale
  • Santé des jeunes
  • Prévention et dépistage des maladies transmissibles
  • Alimentation, activités physique, environnement, logement
  • Santé sexuelle
  • Santé et usages de drogues licites et illicites (dont RDR): tabac, alcool, cannabis, jeux,...
  • Santé des personnes en situation de vulnérabilité
  • Santé en milieu carcéral
  • Formation et accompagnement en Promotion de la Santé
  • Littératie en santé
  • Communication

Historique

22 juillet 1946

1ère conférence internationale sur la santé
Des systèmes de sécurité sociale et d'assurances de maladie s'organisent en Europe

7 avril 1948

Constitution l'OMS

5 janvier 1978

Déclaration d'Alma Mater
La santé est un droit fondamental de l'être humain et les inégalités de santé sont politiquement, socialement et économiquement inacceptables

21 novembre 1986

Charte d'Ottawa
Première conférence internationale pour la promotion de la santé

14 juillet 1997

Décret fondateur de la Promotion de la santé en Communauté française

25 juillet 1997

Déclaration de Jakarta
Importance de la santé dans le développement économique et social

1 décembre 2013

Création de la Plateforme Bruxelloise de Promotion de la Santé

5 février 2016

Décret bruxellois de Promotion de la santé

21 novembre 2016

Création Fédération Bruxelloise de Promotion de la Santé- FBPS

1 juin 2017

Plan de promotion de la santé par la COCOF

Avec le soutien de la Cocof - Comission Communautaire Française

GDPR / LEGAL © SIGNÉLAZER