Lutte contre les discriminations des usagers de drogues

La Liaison Antiprohibitionniste  œuvre à réduire ces discriminations et leurs impacts négatifs sur la santé et la vie sociale. Elle agit à travers l’information, la sensibilisation, la formation, la participation et le plaidoyer à l’adresse des consommateurs et de leur entourage, des intervenants en santé, des responsables politiques et de l’opinion publique.

 

Elle a réalisé 3 capsules vidéo qui mettent en lumière plusieurs aspects essentiels de leur travail : la criminalisation des usagers, la santé, la stigmatisation, l’accès aux soins, la géopolitique, les droits humains,…

 

Contexte

La criminalisation de certaines drogues, générée par le cadre légal, est source de stigmatisations et de discriminations à l’encontre des personnes usagères. Ces discriminations sont des déterminants négatifs de la santé. Elles interviennent au niveau du produit, de l’individu et de l’environnement.

 

Comment ? avec qui ?

Elle a réalisé 3 capsules vidéo qui mettent en lumière plusieurs aspects essentiels de leur travail : la criminalisation des usagers, la santé, la stigmatisation, l’accès aux soins, la géopolitique, les droits humains,…

 

La première capsule aborde les questions liées à la législation, au droit pénal, aux droits humains et à la criminalisation des usagers. Elle bénéficie des apports de Christine Guillain, professeure de droit pénal à l’Université Saint-Louis – Bruxelles.

 

La seconde capsule conçue avec la participation du Dr Lossignol de L’Institut Bordet traite de promotion de la santé, des drogues et des médicaments, de la stigmatisation au sein du corps médical .

 

La troisième capsule fait le point sur la promotion de la santé, les usages non-problématiques et les addictions, la justice sociale, la stigmatisation, l’économie et géopolitique via des paroles d’usagers.

Avec le soutien de la Cocof - Comission Communautaire Française

GDPR / LEGAL © SIGNÉLAZER