Sensibiliser à la santé sexuelle dans les Hautes Ecoles

L’asbl O’Yes intervient dans les Hautes Ecoles sur base d’un partenariat avec la direction et l’équipe pédagogique des établissements avec lesquels elle travaille afin d’intégrer les thématiques liées à la santé sexuelle afin que les étudiant·es fassent le lien entre ces thématiques et les matières abordées dans leurs cours. Cela leur sera utile dans leur vie professionnelle et personnelle. 


Le projet de chaque structure est réévalué chaque année (avec les partenaires, l’équipe pédagogique, les pair-éducateurs et pair-éducatrices), afin d’adapter le projet en fonction des besoins et des attentes des jeunes pour l’année suivante.

Contexte

 

O’Yes a pour mission de sensibiliser les jeunes, afin que ceux-ci deviennent des CRACS (Citoyens Responsables Actifs Critiques et Solidaires), à la santé sexuelle via l’éducation par les pairs afin de changer les mentalités et d’améliorer les comportements sur le long terme.

Ces dernières années, le nombre de personnes contaminées par les IST a considérablement augmenté et surtout chez les jeunes. On peut également constater une méconnaissance des étudiant·es de l’enseignement supérieur en matière de santé sexuelle et, plus particulièrement, en ce qui concerne les IST (leurs modes de transmission, le dépistage, les traitements, … ) et ce, même dans les sections paramédicales, pédagogiques et sociales.
Au niveau secondaire, les élèves sont sensibilisé·es aux thématiques de l’EVRAS (Éducation à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle) par différentes structures telles que les CPF, les AMO, les PSE ou encore les CPMS puisqu’en 2012 est sorti le décret rendant cette sensibilisation obligatoire. Cependant, il n’existe pas encore de plan EVRAS pour le supérieur. C’est pourquoi, O’YES a choisi d’intervenir dans les Hautes Écoles et les Universités via l’éducation par les pairs.



Comment ? et avec qui ?

 

O’YES et différent·es partenaires forment les étudiant·es sur plusieurs thématiques liées à la santé sexuelle. Ces dernier·es deviennent ainsi acteur·trices de leur propre santé et acquièrent de solides savoirs sur les IST, le VIH, les dépistages, la contraception, la lutte contre les discriminations sexistes et homophobes, la lutte contre les violences, l’égalité, le respect, etc.



Concrètement

 

Les jeunes ont ensuite l’occasion de transmettre et de partager ces informations lors d’un parcours sur la santé sexuelle que O’YES organise au sein de l’institution à destination des étudiant·es de 1e année. Les étudiant·es animent en binômes un stand (outil pédagogique) sur une thématique spécifique. Ils/elles deviennent alors ce qu’on appelle des “pair-éducateurs” et “pair-éducatrices”.
Les étudiant·es de 1e année sont divisé·es en petits groupes de 5 ou 6 et passent toutes les 15 minutes de stand en stand pendant deux heures.
Des partenaires sont également convié·es à tenir un stand afin que les jeunes puissent les identifier comme structures ressources près de chez eux/elles et puissent trouver des réponses à leurs questions sur des thématiques spécifiques.

Avec le soutien de la Cocof - Comission Communautaire Française

GDPR / LEGAL © SIGNÉLAZER